• Séminaire international : La problématique de l'évaluation en formation universitaire

    Les 29 et 30 novembre 2011, la filière de français de l'université Mohammed Khider de Biskra a organisé un séminaire international sur "La problématique de l'évaluation en formation universitaire".

    S1

    La problématique du séminaire était la suivante : "Les travaux sur l'évaluation sont considérables, mais ce concept, dont l'extension ne cesse de s'accroître, demeure encore confus car il renvoie à une opération des plus complexes. Des distinctions et des considérations ont été dégagées pour en clarifier la signification, les fonctions et les aspects multiples.

    Cependant, ces discours sur la docimologie, ces efforts théoriques et expérimentaux, nous semble-il, ne traitent pas d'assez près et de façon directe les problèmes pratiques et les soucis d'évaluation auxquels sont confrontés de plus en plus, aussi bien les enseignants dans la conduite de leurs activités pédagogiques et à la mise en place de leur dispositif d'évaluation, que les étudiants devant des épreuves d'évaluation continue ou d'évaluation certificatives auxquelles ils sont soumis tout au long de leur cursus universitaire.

    Nous assistons ces dernières années à un malaise voire à une suspicion qui érode l'évaluation universitaire. Les étudiants suspicieux vis-à-vis de leur évaluation, n'hésitent plus à contester leurs notes.

    Cette défiance anxiogène débauche les procédures d'évaluation mises en oeuvre et accable le plus souvent les enseignants de partialité, d'arbitraire, voire de bricolage en matière d'évaluation.

    A quoi peut-on attribuer l'état de « soupçon » dans lequel se trouve présentement l'évaluation universitaire ?

    Les causes de ce malaise sont certainement multiples, mais on peut relever un certain nombre d'aspects qui contribuent à cette appréhension. Ils sont d'ordre éthique et d'expertise des enseignants-évaluateurs. Ils impliquent les problèmes reliés à la définition, aux taxonomies des objectifs de formation, à la congruence entre objectifs de formation et aux critères, à la prise de décision, aux exigences administratives et aux modèles de recherche".

     S1

    Les axes principaux du séminaire étaient :

    1. L'évaluation en formation supérieure : Qui, Quoi, Quand, Comment évaluer ?

    2. Congruence entre objectifs de formation et dispositifs d'évaluation.

    3. Quelles connaissances/compétences évaluer : déclaratives, procédurales ou/et conditionnelles ?

    4. Des modalités d'évaluation : évaluation continue, évaluation certificative.

    5. Expertise, transparence et déontologie de l'enseignant-évaluateur : Justice et efficacité de l'évaluation en formation universitaire.

     S3

    Les résumés des propositions de communication sont disponibles sur le fichier suivant : Cliquez pour télécharger