• L'amour interdit entre contraintes religieuses et sentiments humains dans La symphonie pastorale d'André Gide

    L'amour interdit entre contraintes religieuses et sentiments humains dans La symphonie pastorale d'André Gide

     

    L'amour interdit Gide

     

    Notre intitulé comporte la notion de l’amour interdit qui est l’une des différentes formes d’amour : amour parental, filial, coup de foudre… . Cet amour transgresse, non seulement des lois religieuses dont l’existence sert à organiser la vie des gens dans une société et les immuniser contre le débordement de l’instinct et de la passion, mais il risque du fait de sa charge libératrice d’ébranler les fondements moraux de la vie, sans lesquels, le sens d’une société humaine ne peut être conçu.

    La notion des contraintes religieuses signifie des contraintes morales dont l’origine est admise conventionnellement comme divine. Par ce statut les contraintes son chargées d’un grand pouvoir d’interdiction et se présentent comme un code de sécurité contre les instincts tyranniques et les passions sublimes. La notion des sentiments humains : les sentiments humains apparaissent comme des potentiels énergétiques puissants et vitaux inhérents à la vie. La vie fondamentalement immorale se nourrit des ces sentiments et se développe grâce à eux. Ils sont en quelque sorte le carburant de sa machine. Leur présence est plus que nécessaire pour que la vie avance et puisse continuer sa marche, sinon elle s’arrête.

    Dans notre corpus, comment l’écrivain représente t-il l’évolution de ses deux personnages protagonistes au sein de cet amour interdit, face a leurs sentiments humains et les contraintes religieuses et sociales qui les enveloppent.

     

    L'amour interdit Djouad