• Connotation du nom propre

    Connotation du nom propre, ou si Nicolas Chauvin était « chauviniste »

     

     

    Connotation du nom propreEn considérant la lexicalisation du nom propre, son emploi figuratif et, par suite, son enrichissement sémantique, il faut traiter la question des connotations onomastiques : leurs origines, développements et évolutions. La connotation apparaît fort importante car, selon L.-M. Honeste, qui analyse la catégorisation polysémique, le lexique décrit la façon dont nous traitons conceptuellement nos expériences. Il offre donc une représentation de notre rapport subjectif au monde. Dans un tel lexique subjectif, on pourrait considérer qu’il n’existe dans le signifié d’un mot aucune dénotation, si dénoter signifie d’écrire le réel, « mais seulement des connotations, c’est-à-dire des points de vue sur le monde ». Cette idée a été déjà exprimée par Jean Baudrillard : « La lumière blanche de la dénotation n’est rien d’autre que le jeu du spectre des connotations ».

    Lire la suite ...